Close

MonCongo

Five Start

GET — On the Play Store

View
Retour

Coordinateur Technique

Catégorie d'emploi: 
Entreprise: 
WILDLIFE CONSERVATION SOCIETY
Localisation: 
EPULU, BUNIA, ITURI
Date de Clôture: 
26/01/2023

Présentation entreprise : 

La Wildlife Conservation Society (WCS) est une organisation américaine privée, à but non lucratif, fondée en 1895. Sa mission est de préserver la faune et les espaces sauvages en comprenant les enjeux critiques, en élaborant des solutions scientifiques et en prenant des mesures de conservation qui profitent à la nature et à l'humanité.

Forte de plus d'un siècle d'expérience, d'engagements à long terme dans des dizaines de paysages, d'une présence dans plus de 60 pays et d'une expérience dans la création de plus de 150 aires protégées dans le monde, la WCS a accumulé les connaissances biologiques, la compréhension culturelle et les partenariats nécessaires pour garantir que les espaces et la faune sauvages prospèrent aux côtés des communautés locales.

En collaboration avec les communautés et les organisations locales, ces connaissances sont appliquées pour résoudre les problèmes de gestion des espèces, des habitats et des écosystèmes, qui sont essentiels pour améliorer la qualité de vie des populations rurales pauvres dont les moyens de subsistance dépendent de l'utilisation directe des ressources naturelles.

À propos la RFO : La réserve de faune d'Okapi (RFO) est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, qui abrite des populations animales d'importance mondiale, comme des okapis, des éléphants et des chimpanzés. En tant que réserve, elle offre aux communautés locales et aux populations autochtones des possibilités d'utilisation durable des ressources naturelles.

La réserve est cependant confrontée à des menaces liées à l'exploitation illicite des ressources naturelles, au développement économique non durable et à l'immigration. WCS travaille actuellement en partenariat avec l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) afin de mettre en œuvre une stratégie à plusieurs volets pour protéger la RFO. Cette stratégie couvre les systèmes de gouvernance et de gestion des aires protégées, la conservation communautaire, la sécurité et l'application de la loi, la gestion de l'utilisation des terres de la zone tampon et le renforcement du soutien public externe. Aperçu du programme et des projets :

Le Programme de gestion durable de la faune sauvage (SWM) vise à concilier les défis de la conservation de la faune sauvage avec ceux de la sécurité alimentaire dans quinze pays. Cette initiative de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OACPS) est financée par l'Union européenne, avec un cofinancement du Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) et de l'Agence française de développement (AFD). Afin de réduire la pression sur la faune sauvage tout en assurant l'approvisionnement nécessaire des populations en protéines animales, il est essentiel i) d'offrir des alternatives durables, notamment par la production de viande et de poisson domestiques, ii) de promouvoir leur consommation et iii) de soutenir la gestion durable de la faune sauvage par la chasse de subsistance dans un cadre légal et institutionnel assurant une bonne gouvernance. Le programme SWM a été développé pour répondre à ces besoins, tout en garantissant les droits des populations rurales, bantoues et indigènes à coexister avec la faune sauvage et à perpétuer leur héritage culturel. La République démocratique du Congo est l'un des pays sélectionnés dans le cadre du Programme SWM en raison de son importance en termes de conservation de la biodiversité et de l'importance de la faune sauvage pour la sécurité alimentaire des populations locales. La zone d'intervention en RDC se situe à l'intérieur et autour de la Réserve de faune à okapis (RFO) dans la province de l'Ituri au nord-est du pays ; la RFO est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce paysage abrite également près d'un demi-million de personnes, dont les peuples Mbuti et Efe, qui dépendent des ressources fauniques pour leur alimentation et leur culture. Le programme SWM s'intègre dans la stratégie de conservation communautaire de la RFO. La réserve vise à créer des zones d'utilisation durable communautaire à l'intérieur de la réserve et des concessions forestières communautaires à sa frontière afin de combiner le développement communautaire durable avec les aspects de conservation de la faune.

 

Contexte et mission :

 Le(a) coordinateur(rice) technique SWM soutiendra la coordinatrice de site SWM RDC (qui est également la responsable du développement communautaire de la RFO) en partenariat avec l'assistant technique SWM pour coordonner les activités du projet afin développer des systèmes pour la chasse durable et réduire de la consommation de viande de brousse. Ce travail contribuera à la mise en œuvre de la stratégie développement communautaire de la RFO, qui vise à garantir que les populations autochtones et les communautés locales (PACL) vivant dans et autour de la réserve contribuent à la conservation fondée sur le droit.

Le(a) coordinateur(rice) technique SWM assurera la bonne mise en œuvre des activités du Programme SWM en étroite collaboration avec la direction et l'équipe de terrain de la RFO ainsi que les partenaires de SWM aux niveaux national et international. Ils contribueront à assurer que les activités SWM sont harmonisées avec les autres activités du projet afin de mettre en œuvre la stratégie de développement communautaire de la RFO. Le(a) candidat(e) retenu(e) aura une solide expérience de la gestion et de la coordination de programme, et un intérêt marqué pour les liens entre conservation et développement.

 

Tâches principales :

1. Co-développement de plans de travail et de budgets semestriels et annuels

• Préparation du plan de travail semestriel et annuel et coordination du budget conformément au cadre du programme, au document de projet et au budget total estimé, en coordination interne avec le personnel d'appui approprié de WCS (coordinatrice de site et assistant technique), ainsi qu'à l'externe, avec l'unité de gestion du programme (UGP), et avec l'appui des équipes de résultat si nécessaire ;

• Révision du plan de travail semestriel et annuel en tenant compte des commentaires de l'UGP, du Comité de suivi du site (CoSS) et du Comité de Pilotage ;

 

2. Soutien technique à la mise en œuvre des activités sur le terrain conformément au plan de travail et au budget convenus.

• Aide à la conception, à la supervision et, si nécessaire, à l'expertise technique et à l'établissement de rapports de la mise en œuvre des activités sur place en étroite collaboration avec la responsable du développement communautaire de la RFO, qui reste responsable de la gestion de l'équipe de développement communautaire et de la planification des activités de tous les flux de financement de développement communautaire ;

• Coordination avec le personnel approprié de WCS dont le travail consiste à assurer la planification financière et le respect des procédures appropriées, y compris la gestion des équipements et des infrastructures ;

• Mobilisation d’expertise, y compris l'élaboration des termes de référence en collaboration avec le personnel de gestion du site afin de trouver des experts au sein du consortium ou à l'extérieur. Si nécessaire, cela sera fait en collaboration avec les coordinateurs de résultats du programme SWM et avec leur soutien ;

• Suivi de la mise en œuvre des activités et adoption de mesures correctives si nécessaire pour garantir le respect du plan de travail et du budget, la transparence et la responsabilité ;

• Alimentation régulière en impact et en résultats des systèmes de suivi et évaluation et de gestion des connaissances du programme SWM avec des informations et des données pertinentes, en coordination avec le responsable du suivi et de l'évaluation de la RFO et les coordinateurs des résultats SWM ;

• Liaison avec les membres de l'équipe à Kinshasa en charge de la mise en œuvre des activités liées au cadre juridique afin d'assurer la pleine intégration de ces activités dans les objectifs du programme SWM et l'intégration des leçons apprises sur le terrain dans le développement politique ou juridique futur.

• Contribution à l'organisation régulière et au compte rendu des réunions du Comité du Suivi du SiteSS. Les tâches ci-dessus nécessiteront de fréquents déplacements à Kinshasa et à Epulu.

 

3. Préparation de rapports techniques et coordination des rapports pour les activités et la collaboration au niveau du site

. • Contribution à la coordination et à la soumission des rapports techniques et financiers semestriels et annuels selon les exigences de l'UGP et des donateurs ;

• Révision des rapports semestriels et annuels en tenant compte des commentaires de l'UGP, du CoSS et du Comité de pilotage ;

• Préparation de l'approbation des rapports semestriels (avant leur soumission au Comité de Pilotage) et annuels par le Comité de suivi du site ;

• Coordination avec le personnel logistique de la RFO pour soutenir la mise en œuvre des activités ; • Rédaction ou révision des rapports techniques prévus dans le plan de travail.

 

4. Activités de communication et de visibilité

• Participation à la conception de produits de communication et d'activités de visibilité au niveau du site, conformément à la stratégie de communication de la RFO, au plan de communication et de visibilité de SWM RDC, en consultation avec le responsable de la communication de WCS Afrique centrale et avec le soutien du responsable de la communication de la RFO ;

• Participation à la conception et à la diffusion régulière de contenus de communication liés aux activités du site. 5. Si nécessaire, effectuer toute autre tâche demandée par la coordinatrice de site SWM ou la direction de la RFO pour atteindre les objectifs du projet, y compris de participer à des forums et des réunions internationales, régionales et nationales.

 

Profil recherché :

 • Est titulaire d'un Master (ou niveau d'études supérieur) ou d'un diplôme équivalent en termes d'expérience (cinq ans ou plus) en biologie de la conservation, conservation communautaire, développement international, gestion des ressources naturelles, développement d'entreprises au niveau communautaire ou autre expérience de terrain pertinente ;

• Possède une forte capacité de gestion technique, logistique et financière des projets (planification, budgets, mise en œuvre, suivi et évaluation) ;

• A une bonne compréhension des questions sociales, économiques et écologiques entourant la viande de brousse et de la façon dont elles s'appliquent dans le contexte de la RDC ;

• Possède une solide expérience de la communication avec un large éventail de parties prenantes ;

• A l'expérience du travail en équipes interdisciplinaires et multiculturelles ;

• Possède d'excellentes compétences en communication écrite et orale en français et en anglais, le swahili est un atout ;

• Comprend et s'aligne avec le travail et les valeurs de WCS.

Partagez avec vos amis :